Les Wallpaper Design Awards 2017

10/04/2017

Il y a les Oscars, les prix Nobels, et dans la catégorie Design, il y a les Wallpaper Design Awards ! Ils récompensent les gens, les endroits, mais aussi les objets design de l’année. Le prestigieux jury rend son verdict sur pas moins de 11 catégories. Les gagnants sont ceux qui nous ont fait rêver plus fort, plus haut et plus grand que les autres. Bref, de quoi être agréablement étonné voire bluffé !

Le jury est composé de personnalités connues à l’œil affuté : Ronan & Erwan Bouroullec, deux frères designers Quimpérois.
Leur travail couvre de très différents domaines et échelles, qui vont de l’objet à l’espace, du contexte industriel à l’artisanal, du dessin à la vidéo en passant par la photographie. Leurs œuvres font partie des collections permanentes des grands musées internationaux comme le MoMA ou le Centre Pompidou Paris et Metz. Un oeil doublement exigeant.

Laetitia Casta : célèbre actrice française qu’on ne présente plus, qui a récemment décidé de voir autre chose et de sortir de sa zone de « confort ». En 2016, elle a notamment réalisé son premier court métrage «En moi» avec Yvan Attal, le danseur étoile Jérémie Bélingard, le danseur de Butō, et l’acteur japonais Akaji Maro à l’Opéra Garnier. Le film est sélectionné pour la clôture de la Semaine de la critique au Festival de Cannes. Un oeil de biche.

Tom Sachs : Plasticien américain, il est connu pour ses dénonciations des travers de la société américaine de consommation, le poids des entreprises, l’impérialisme culturel américain, le progrès technologique, l’identité. Le rapport entre survie et destruction sont au cœur de son travail. Il procède le plus souvent par l’assemblage d’objets du quotidien et l’utilisation détournée de marques et de logos immédiatement reconnaissables. Un œil acéré.

Ramdane Touham : directeur artistique, créateur de mode, designer et journaliste français. Touche-à-tout, il s’est d’abord imposé dans le milieu de la mode parisienne. Parmi ses projets réalisés, deux griffes de vêtements, Résistance2 et RT, et le restaurant L’Africain à Tanger. Il a redonné vie à la plus ancienne manufacture de cire au monde, Cire Trudon. Il est aujourd’hui derrière l’Officine de Beauté Universelle Buly 1803. Un œil à la mode.

Amanda Levete : Architecte britannique, connue pour sa vision conceptuelle et organique de la réalité. Ses projets phares : l’entrée, la cour et une galerie pour le Victoria and Albert Museum de London. AL_A’s projects pour le Museum of Art, Architecture and Technology, un projet à Lisbonne pour la EDP Fondation, le Central Embassy Project à Bangkok et un restaurant pop-up : Tincan. Un œil à idées.

Design Awards

Le gagnant est une ville

Lisbonne, élue meilleure ville de l’année 2017, ayant rivalisé avec les plus grandes : San Francisco, Shenzhen, Vienne et Washington. Cette année, la capitale portugaise a été particulièrement appréciée pour son parcours design entre le Terreiro do Paço et le centre-ville, pour son tout nouveau tout beau port des croisières, et pour son foisonnement d’hôtels design de luxe. Le nouveau Musée à côté du Tage, MAAT, a également été félicité, et le restaurant Palácio Chiado, nominé dans la catégorie de «Meilleur Restaurant». Ce nouvel espace à Lisbonne, empire gastronomique construit à partir d’un somptueux palais du 18ème, accueille désormais un lieu unique dédié à la restauration haut de gamme portugaise et contemporaine.

Parmi les gagnants

Jasper Morrison, Meilleur Designer de l’année Américain
Diplômé de la Kingston Polytechnic Design School de Londres et du Royal College of Art de Londres, il a commencé par travailler pour des marques telles que SCP, FSB, Vitra et Cappellini.
Jasper Morrison Ltd., son studio, est présent à Londres et Paris et travaille avec : Alessi, Canon, Cappellini, Galerie Kreo, Flos, Magis, Rado, Sony Design Centre Europe et Vitra. Récompensé par le titre de Royal Designer for Industry en 2001 à Londres et par celui de « Designer de l’année 2000 » à la Foire du Design de Paris, il est l’homme-coup-de-cœur du Jury.

Jasper Morrison

Konieczny’s Ark, en Pologne par KWK Prones, Meilleur Design de maison individuelle
Cette maison a été imaginée au milieu des paysages montagneux du sud de la Pologne. Avec ses facettes de béton, on dirait qu’elle vient d’être à l’instant délicatement déposée sur la belle herbe verte. Ouverte et spacieuse, elle est constituée d’un espace ouvert central de 3 chambres et d’une terrasse, toutes avec vue sur la verte campagne, comme un pont entre la modernité et la nature.

Le restaurant Odette à Singapore, Meilleur Restaurant de l’année
Aux cuisines, le chef français Julien Royé, élu Chef of the year 2014 au World Gourmet Series Awards of Excellence, qui a ouvert Odette en hommage à sa grand-mère. On s’y délecte de langoustines au nuage de moules, oursin et caviar d’osciètre, de maquereau en duo décliné en tartare au yuzu et sarrasin… Un sans-faute et du grand art pour cette table mythique de la National Gallery dans un décor époustouflant créé par le Studio Universal Design de Londres. L’artiste Dawn Ng’s a également ajouté une touche de fantaisie avec ses installations mobiles qui flottent au-dessus des tables. Une véritable Ode à Odette !L’Hôtel Amanera, en République Dominicaine, Meilleur Hôtel Design

L’Amanera se situe sur l’une des plus belles plages de la République Dominicaine à Playa Grande. Véritable lieu de paix et de relaxation, le resort vous assure un confort des plus luxueux, digne de la célèbre chaîne Aman. Le Resort s’étend sur plus de 800 hectares et abrite 25 casitas de style contemporain avec quelques touches dominicaines. La vue est imprenable sur le bleu de la mer. Les intérieurs ont été conçus par l’Architect John Heah, uniquement avec des matériaux précieux de l’île et de son artisanat.

Le Naoshima Hall, par Hiroshi Sambuichi au Japon, Meilleur Design de bâtiment public
Au milieu des trois îles de la mer intérieure de Seto, le Naoshima Benesse Art Site a désormais sa place dans le monde de l’architecture. Avec ses 1 000 m2, cette salle commune de Naoshima est un bâtiment fascinant avec son gigantesque toit façon « Irimoya » qui reprend la forme traditionnelle du genre, tout en permettant à l’intérieur de la pièce de respirer naturellement grâce à ses ouvertures. Totalement eco-friendly, ses matériaux le sont aussi : Cyprès du Japon, papier de soie dit Washi, la chaux ancestrale dit Shikkui, mais aussi des estampes.. le résultat est des plus sereins et des plus relaxant.

En espérant que comme nous, ce tour du monde du Design, vous ait inspiré de belles idées.

Français